DECLARATION DE MEDIA FOR CHANGE RELATIVE AU MEURTRE DE SORO KOGNON.

0
1439

DECLARATION DE MEDIA FOR CHANGE RELATIVE AU MEURTRE DE SORO KOGNON.
LES FAITS
La Plateforme MEDIA FOR CHANGE a appris, avec consternation, le meurtre du jeune Soro Kognon, membre du RACI Korhogo; survenu le samedi 7 juillet 2018, devant le domicile du député Soro Kanigui; où la jeunesse locale du RACI s’était réunie pour une Assemblé Générale. Selon les informations rapportées par la presse, cette attaque à la machette contre les membres du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI) a fait un mort et une dizaine de blessés graves.
Cet acte horrible, ignoble et intolérable survenu de surcroît en face de la préfecture de Police de Korhogo, montre d’une part, que la paix sociale reste précaire en Côte d’Ivoire et d’autre part, que la sécurité des biens et personnes n’est pas garantie comme il se doit. Cette attaque constitue, en outre, une atteinte grave à la liberté d’expression, d’association et de manifestation pourtant garantie par la Constitution ivoirienne.
1. NOTRE POSITION
Face à ces actes barbares, inqualifiables et injustifiables, MEDIA FOR CHANGE tient à exprimer, avec force, son indignation et sa réprobation totale devant le laxisme des forces de l’ordre, le mutisme coupable de l’Etat qui regarde le climat politique s’enflammer de jour en jour; ainsi que l’irresponsabilité de la classe politique qui manipule les jeunes et les pousse à la violence.
En conséquence, MEDIA FOR CHANGE dénonce et condamne fermement ces agressions.
MEDIA FOR CHANGE exprime ses condoléances les plus attristées à la famille du jeune Soro Kognon et souhaite un prompt rétablissement à toutes les autres victimes de cette attaque.
MEDIA FOR CHANGE qui avait déjà appelé, dans un précédent communiqué publié en octobre 2017,  »la classe politique ivoirienne à faire preuve de maturité afin d’éviter à la Côte d’Ivoire une autre crise sanglante et meurtrière comme celle qui a fait officiellement 3000 morts, entre 2010 et 2011 », réitère sa position et appelle les populations au calme et à la retenue, suite à ces évènements douloureux.
En définitive, MEDIA FOR CHANGE invite la Justice ivoirienne à mettre tout en œuvre pour retrouver et punir les auteurs de cette barbarie, conformément aux dispositions prévues par la loi.

Fait à Abidjan, le lundi 09 juillet 2018
Pour MEDIA FOR CHANGE
Le Secrétaire Général
Yao Moïse Théodore