Yopougon (insécurité) : les microbes égorgent un policier

0
456

Les jours passent et les criminels (les microbes) spécialisés dans les agressions à armes blanche exposent leur sombre et triste talent d’agresseurs, de braqueurs, de voleurs de tueurs dans les petits périmètres de la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Ces tueurs mènent tranquillement leurs activités face à un Etat impuissant.
En effet, le jeudi 31 aout 2017, les microbes ont semés l’horreur dans la plus grande de la Côte d’Ivoire (Yopougon). Ces délinquants ont égorgent cette fois-ci un policier, qui selon les sources tentait de regagner la cellule familiale après une journée chargée.
De source bien introduite mené aux prêts des populations de la zone du drame « Koffi Yao Esai , sac au dos a été attaqué dans la soirée par des jeunes munis d’armes blanches à la descente du véhicule de transport à Yopugon sable. Sentant le danger venir évidement, le policier sort son arme pour se défendre.
Sans aucun procès les microbes se jettent immédiatement sur l’élément de la CRS4 l’égorge et le taillade »
Alerté les éléments du 16e arrondissement se sont rendu le lieu du drame et ont trouvé sur les lieux le corps sans vie de leur frère d’arme son arme, qui a facilité son identification. Il s’agit de Koffi Yao Esai en service à la compagnie républicaine de sécurité (CRS 4)
Oké Ange Emmanuel