Transports terrestre en Côte d’ivoire : le ministre du transport songe à faire disparaitre la Mafia du transport

0
165

Amadou Koné, ministre des transports de Côte d’ivoire ne soutient pas la mafia qui sévie impunément du transport routier. Cette désapprobation a été exprimée le 28 aout 2019 au japon. En effet, Amadou Koné parti prendre part au 7e TICAD aux côtés  du premier ministre Amadou Gon Goulibaly a tout de même réagi suite au nième assassinat orchestré par la mafia du transport. Ces tristement célèbres syndical  ont le dimanche 25 aout 2019  arraché au siens le Marechal Des Logis (Mdl) Tiekou Koua Anderson, dans la commune de Yopougon. Selon le premier responsable du transport l’Etat n’a jamais donné d’autorisation à une  personne pour exercer dans le transport des activités syndicales dans les gares routières du pays.

« Il est question de liberté d’exercer une profession, celle de transporteur, de liberté d’aller et de venir de nos compatriotes donc de sécurité publique. Le Ministère des transports n’est pas responsable de la délivrance d’autorisation d’exister et de mener une quelconque activité syndicale dans les gares. Vivement que nos transporteurs y compris la Sotra soient libres de travailler sans auxiliaires ni voyous syndiqués ou non ». a révélé le ministre.

Notons qu’en Côte d’Ivoire, le secteur du transport est agité par une mafia dénommée « les syndicats ou chargeurs ». Cette mafia crée des gares routières une anarchiques. Et commettent de graves violations des droits de l’homme à savoir  assassinats, menaces des professionnels du transport et des usagers.

Carlos Alléluia