Politique ivoirienne : Alassane Ouattara a tout fait pour empêcher la rencontre Gbagbo-Bédié. KKB à la manœuvre

0
459

Selon les révélations de notre confrère panafricain Jeune Afrique dans son numéro 3056 du 4 au 10 août 2019, le Président ivoirien Alassane Ouattara, ne voyant pas d’un bon œil la rencontre au sommet entre les Présidents Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié à Bruxelles en Belgique, a usé de tous les moyens pour l’empêcher.

Alassane Ouattara avait juré devant témoins que ces retrouvailles « n’auraient pas lieu » et que son camp « a tout entrepris pour les empêcher. », précise Jeune Afrique, qui affirme que différentes personnes disant agir pour le compte du président ivoirien sont intervenues en ce sens.

Parmi celles-ci, Kouadio Konan Bertin dit KKB, et Lambert Kouassi Konan, deux membres du PDCI-RDA, toutes deux se sont rendues à Bruxelles pour tenter de dissuader Laurent Gbagbo de recevoir Henri Konan Bédié.

Il a même dépêché des émissaires des Présidents Macky Sall du Sénégal, Mahamadou Issoufou du Niger, et Alpha Conde de Guinée, à Bruxelles rencontrer le Président Gbagbo, afin de le dissuader de recevoir le Président Bédié, informe notre confrère.

En échange, le Laurent Gbagbo a exigé qu’il rentre d’abord en Côte d’Ivoire, et qu’Alassane Ouattara lui accorde les indemnités dévolues aux anciens chefs d’état, de même que la réfection de ses résidences de Mama son village natal, et d’Abidjan-Cocody. Refus de ce dernier, toujours selon nos confrères.

Mais le président ivoirien assure à Jeune Afrique qu’il n’en est rien, et qu’il n’a jamais tenté d’empêcher la tenue d’une telle rencontre.

Des propos « mensongers », assure le président ivoirien, qui dément formellement s’être intéressé à cette entrevue de quelque manière que ce soit. « Quand deux Ivoiriens se rencontrent, ce n’est pas mon problème. Les gens peuvent se voir où ils veulent et quand ils veulent, ce n’est pas mon affaire. Je ne suis jamais intervenu », explique Alassane Ouattara à Jeune Afrique.

Source : jeune Afrique