Média : un article de la RTI info soulève l’indignation des Burkinabes

0
299

Un texte de RTI Info sur le Burkina « pays sahélien pauvre » soulève l’indignation de Burkinabé : « Vivement que Gbagbo revienne ! a page Facebook de la Radiodiffusion télévision Ivoirienne (RTI) a publié un texte, le samedi 2 mars 2019, sur le drame qu’à vécu l’armée burkinabé deux jours plutôt à Kyèkelnoda, une province située au nord du Burkina Faso.

Ce texte n’a pas été du goût des internautes burkinabé. »Le Burkina Faso, pays sahélien pauvre, est confronté depuis quatre ans à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières attribuées à des groupes djihadistes ». C’est cette phrase reprise dans le post de RTI Info qui est à l’origine de cette colère d’internautes burkinabé.

« Mon pays est pauvre c’est vrai, mais il n’est pas dirigé par un étranger et l’armée nationale n’est pas dirigée par des rebelles. Pour finir, malgré que mon pays est pauvre, je constate que chez moi au Burkina Faso 90% des prostituées sont des Ivoiriennes », indique un internaute, sans s’appuyer sur une quelconque preuve mais reprenant des stéréotypes bien répandus à Ouagadougou.

Un autre de renchérir : « Je valide ce que tu dis. Le Burkina bien que pauvre a réussi à imposer un des siens comme président dans un pays riche et prospère appelé la RCI. Comment voulez-vous que notre armée n’ait pas du mal à enrayer ce cycle de violence puisque les rebelles qui constituent l’armée de la RCI sont tous venus du Burkina ? Conclusion: si mon pays est pauvre mais il arrive à imposer ses choix à des pays riches et prospères, je préfère être Burkinabé et j’en suis fier. Au Burkina au moins, on ne parle pas d’Ivoirité, tout le monde est Burkinabé de souche multi-séculaire. Je suis 226 et content de l’être. Les terroristes ont quoi à avoir avec pays enclavé et pauvre ? C’est deux sujets très différents, soit vous parlez de terrorisme au Burkina Faso ou vous parlez de l’enclavement ou la pauvreté du pays. Toute une grande chaîne comme la RTI et aucun professionnalisme. Ou selon vous, les terroristes doivent attaqués les pays riches ? C’est une honte».

Pour un autre, le journaliste a manqué d’inspiration. Car parler de terrorisme au Burkina Faso n’a rien à avoir avec l’état économique du pays. « Pour dire que huit djihadistes ont été tués, vous avez besoin de dire tous ces trucs ? »Pays sahélien pauvre » : c’est quoi votre problème ? Merde … Vivement que Gbagbo revienne ».

Notons que face à la vague d’indignation, RTI Info a modifié son commentaire à…
Source: abidjan.net