LUTTE CONTRE LES VIOLENCES SEXUELLES : Joana Choumali sensibilise à travers ses œuvres

0
399
l’artiste photographe Joana Choumali

Ce jeudi 29 juin 2017, l’artiste photographe Joana Choumali a exposé ses œuvres d’art photographique à l’Institut français au Plateau objectif, contribué à la réflexion sur la problématique des violences sexuelles.
Selon elle, « Il faut impliquer les jeunes filles adolescentes vulnérables dans un parcours artistique pour les amener à réfléchir sur leur identité et récupérer l’estime de soi »
La violence sexuelle est un phénomène qui se trouve malheureusement dans tous les pays. Les victimes sont le plus souvent des enfants, des adolescentes qui ne sont pas prises en charge ou sont mal prises en charge par les gouvernements. En Côte d’Ivoire, plusieurs actions sont menées par des ONG (organisations non gouvernementales).
L’artiste photographe Joana Choumali n’est pas restée en marge de ces actions de sensibilisation contre le phénomène de violences sexuelles. A sa manière, elle contribue à la lutte travers une exposition photographique dénommée ‘’Je suis, j’étais, je serai’’ entreprise en collaboration avec la communauté Abel et Terres des Hommes (Italie) basée à Grand Bassam. Pour l’artiste, « Il faut impliquer les jeunes filles adolescentes vulnérables dans un parcours artistique pour les amener à réfléchir sur leur identité et récupérer l’estime de soi ».
L’aventure photographique de Joana avec les jeunes filles victimes de violences sexuelles commence lors d’une séance photos à l’espace Mère – Filles à Grand Bassam, un endroit dédié aux filles en situation de détresse et à leurs enfants. Celles-ci sont bien souvent des filles et des mères à la fois. Selon Joana Choumali, « il faut sensibiliser les jeunes filles à pouvoir se prendre en charge, il faut les aider à restaurer leur image, leur estime d’elles-mêmes, les motiver à changer leur perspective d’avenir d’un point de vue positif ».
Les images de l’artiste Joana Choumali sont collectées dans le ‘’calendrier de la femme africaine’’ dont la journée internationale est célébrée le 31 juillet, moment important pour réfléchir sur la condition de la femme en Afrique et sur l’avenir des jeunes filles en particulier.
L’artiste photographe Joana Choumali est née en 1974. Elle a exposé à plusieurs grandes rencontres en Côte d’Ivoire et à l’étranger. Elle est lauréate du Prix POPCAP 14 et du Prix Emerging Photographer Lens Culture. En 2016, Joana reçoit le Fondation Magnum Emergency Grant et le Prix Fourthwall Books en Afrique du Sud. Elle a été sélectionnée pour présenter son travail au Pavillon de la Côte d’Ivoire pendant la Biennale de Venise 2017.
Stéphane LOBOUE