Les femmes de la mission Mondial–Evangelico Bassam fêtent leur cinquième année d’existence.

0
123

C’est autour du thème << le combat de la femme dans l' église . >> que les femmes de la mission Mondial–Evangelico ont fêté la 5e édition de l’existence de leur association
Selon la coordinatrice des femmes Mireille Kablan , ce combat est plus spirituel que charnel.
Ainsi , lorsqu’une femme se lève pour mener un tel combat , c’est toute une famille qu’elle conduit aux yeux de DIEU et c’est la famille qui est bénie , sauvée et même protégée.
Parlant des combats spirituels que devraient mener les femmes , la coordinatrice s’est appuyée sur l’histoire de certaines femmes dont les combats continuent de marquer la bible pour servir d’ exemple aux femmes Évangelico Bassam.
D’abord la reine Esther , orpheline qu’elle était , a été prise en captivité en Suisse cependant de cette captivité elle a pu épouser le roi pour devenue reine .Ainsi , de par son combat , elle a pu sauver son peuple qui devrait être décapité.
Quant à Ruth , elle , après le décès de son époux devrait rentrer en famille chose qu’elle a refusé , faisant le choix de suivre sa belle-mère . pauvre qu’elle était , elle allait chercher des gerbes dans la plantation du roi pour trouver de quoi à vivre . Plantation qui deviendra plus tard pour elle car elle a fini par épouser ce roi notamment propriétaire de la dite plantation.
En ce qui concerne le rôle véritable que la femme devrait jouer à l’église , madame Mireille kablan pense que la femme joue un rôle important d’autant plus que c’est elle qui est sensée organiser les choses dans cette communauté fondement même de l’église. La femme va ensuite transmettre cette valeur dans son foyer car c’est à elle que revient le combat spirituel pour la stabilité de son foyer elle doit également amener son époux à devenir lui aussi spirituel car très souvent orienté vers la recherche du mieux-être de la famille.
Pour la coordinatrice des femmes Évangelico de Bassam , si une femme ne mène pas le combat spirituel dans son foyer , celui-ci va à l’effondrement.
Il faut savoir que cette cérémonie organisée par la famille ( FEGB) s’est déroulée en deux jours. du samedi 02 au dimanche 03 mars 2019.
Le samedi au temple de la mission Mondial–Evangelico Bassam avec des prestations d’artistes , la présentation d’un sketch ( d’une vie de misère à une vie de gloire). Et un moment de prière .
Le dimanche 03 mars aura été encore plus enrichissant avec la présence de toutes les églises annexes de la mission Mondial–Evangelico Bassam pour un culte dominical Très édifiant à la grande base.
C ‘est finalement dans le quartier de petit Paris que la cérémonie s’est achevée avec un repas partagé entre tous ceux qui ont effectué le déplacement.
Dieu bénisse Évangelico Bassam , Dieu bénisse le groupe FEGB . rendez-vous pris dans 02 ans.

Tsé Parfait.