Lakota-Dahiri : Le Wallo FESTIDA 2018 lancé

0
291

Lakota-Dahiri : Le Wallo FESTIDA 2018 lancé
En prélude de la troisième édition du Wallo Festival de danses traditionnelles dont le thème est «Le pouvoir politique traditionnel en pays Dida» et prévu du 10 au 12 aout 2018 à Dahiri samedi dernier, les initiateurs ont procédé au lancement officiel du Festival culturel dénommé Festida
Selon les organisateurs, les festivités seront émaillées de culture d’art et de sport. Pour les initiateurs la première journée est importante. Elle sera marquée par un défilé des festivaliers de Lakota jusqu’au village de Dahiri, en compagnie de la fanfare. Et cette ouverture verra la prestation de plusieurs artistes du terroir, suivis d’un déjeuner ; concours de jeux de Dame, Awalé, Zoga ; atelier de formation en danse ; animation Woyo, Wallo-club, Gnagna.
<> a indiqué le président de la mutuelle du village de Dahiri
Selon M. Loré D. Bertin, président de la mutuelle de développement de Dahiri, par ailleurs principal fondeur de ce festival, l’enjeu majeur de cette troisième édition du Wallo FESTIDA, est de faire connaitre au monde entier les valeurs endogènes du peuple Dida. Aussi, «Le Wallo FESTIDA a été créé dans le but de faire revivre la culture Dida qui est en quelque sorte au soir de son histoire. Cela va permettre de garder les traditions de nos ancêtres avec ce monde devenu très modernisé de nos jours», a indiqué Loré D. Bertin, dit Grand B.
Présent à la cérémonie de lancement du Wallo FESTIDA 2018, qui s’est déroulée à Abidjan, à Yopougon au cours du week-end, le maire de la commune de Lakota a lancé des mots de soutien et d’encouragement aux organisateurs.
«La mutuelle peut compter sur nous pour faire de ce festival une réussite total. Nous allons travailler ensemble et réaliser de très grands projets pour le développement de Dahiri. Et je vous promets de finir le pont qui relie le village à Akabréboua. Dahiri sera en chantier et sécuriser», a affirmé le maire Samy Mehry.
L’élu local a également appelé les cadres et les populations de la localité de se réunir massivement autour de cette fête culturelle. Car, «le Wallo FESTIDA est un grand message pour les populations de Lakota et celles de la Côte d’Ivoire. Parce que véhiculant un message de paix, de partage et d’harmonie», a indiqué le maire de la commune de Lakota.
Soulignons que pour donner un avant-goût de ce qui se déroulera les 10,11, et 12 août prochain à Dahiri, les initiateurs du Wallo FESTIDA ont invité plusieurs artistes traditionnels Dida à la cérémonie de lancement. C’est donc dans une ambiance festive, de gaîté et de partage que s’est déroulée la cérémonie.
Issoudine Yousself