Grand-Bassam / Chefferie de Modeste : La population désavoue Smon Konney et porte leur choix sur Jonas Konney Niamkey.

0
463

Les populations de Modeste, exaspérées a désavoué l’autorité de Nanan Simon Konney, de retour dans ledit village, après environ trois ans d’absence. Cela a eu lieu ce dimanche 13 octobre 2019 après midi, à son domicile, lors d’une grande réunion qu’il a convoqué lui-même. En effet, pendant la longue vacance de pouvoir, la famille Konney, détentrice du trône de la chefferie du village, a désigné l’un des leurs, Konney Niamkey Jonas pour assurer la fonction de chef. Ainsi, depuis plus d’un mois et demi, le village dans toute sa composante préparait l’intronisation de leur nouveau chef. Contre toute attente, et à sa grande surprise, la population apprend le retour de Nanan Simon Konney. Ce retour inattendu, à en croire nos sources, amène les autorités à suspendre le processus d’intronisation de Nanan Jonas Konney Niamkey. Elles ramènent alors les parties au dialogue fraternel afin de trouver une solution. C’est alors que Simon Konney, après des années d’absence, convoque une rencontre avec les populations. Au cours de cette impotante rencontre qui a vu la présence de tous les chefs de communautés que compose ce village, et des huissiers commis par les parties, l’un des collaborateurs de Nanan Simon Konney, Aka Echui, ex directeur général de l’Oser, dénonce le fait que les autorités, non des moindres, aient été saisies pour l’intronisation d’un nouveau chef à Modeste. Ainsi va -t-il interroger la population par la question suivante: « Vous, Population de Modeste, quel est votre chef ? »  Sans hésitation, la réponse de l’assemblée fut immédiate par exclamation du nom de Nanan Jonas Konney Niamkey qui fut même porté en triomphe dans la cour de simon Konney. Par cet acte, les populations venaient ainsi de se reconnaître en la personne de Jonas Konney Niamkey, qui, selon des personnes interrogées, œuvre depuis longtemps pour le bien-être des populations de Modeste. « C’est Jonas Konney qui a pris les choses en main depuis l’absence prolongée de Simon. Et avec lui, nous voyons l’espoir venir dans le village. », a déclaré un habitant présent sur le lieu de la réunion. Ne pouvant maîtriser la population en colère, Nanan Simon Konney et ses proches ont trouvé nécessaire de se retirer de peur de se faire lyncher par certaines personnes très irritées qui trouvaient en ses propos un manque de considération.

Carlos Mombohi Alléluia