Dobet Gnahoré à l’assaut de l’Institut français d’Abidjan

0
58

Sous l’impulsion de Gaou Productions, Dobet Gnahoré sera en concert le samedi 23 février à partir de 20h à l’Institut français d’Abidjan. La transfuge du village Kiyi de Werewere Liking Gnépo promet « un show de ouf ».
Dobet Gnahoré, l’une des dignes ambassadrices de la musique ivoirienne va se produire dans un spectacle inédit sur sa terre natale, Abidjan. La lauréate du Grammy Awards 2010 auteure de cinq albums dont le dernier en date est « Miziki » va pour l’une des rares fois offrir un spectacle de près de deux heures à l’Institut français d’Abidjan. Sous la houlette de Gaou Productions et de l’Institut français d’Abidjan, Dobet Gnahoré transportera ses fans Abidjanais dans son univers de chant, danse, percussions, chorégraphie, guitare et autres castagnettes.
Avec à son actif près d’un millier de concerts à travers le monde, Dobet Gnahoré sera à l’affiche du Femua 11 sur les scènes de l’Institut français et de l’Injs. À l’occasion, elle avait affiché ses intentions d’accompagner A’Salfo dans sa lutte contre l’immigration clandestine. « On peut réaliser le rêve chez nous. Il faut que les parents arrêtent de pousser les enfants vers la mer et que les autorités fassent en sorte que la jeunesse puisse rester sur le continent pour le faire évoluer », avait-elle témoigné.
A’Salfo est tombée depuis lors sous le charme de l’artiste qui fait partie de l’une des fiertés féminines du continent. Il lui avait donc fait la promesse de lui trouver un espace d’expression de son art. Et en collaboration avec l’Institut français d’Abidjan, le patron de Gaou Productions offre ce samedi 23 février 2019 à partir de 20 heures Boni Gnahoré.
« Je serai à Abidjan le 23 février à 20 heures à l’Institut français d’Abidjan pour un concert de ouf et une énergie de ouf. Je vous invite à vous y rendre massivement pour qu’on puisse s’amuser », a-t-elle invité.
Originaire de l’Ouest de la Côte d’Ivoire, Dobet Gnahoré est la fille aînée de Boni Gnahoré. Elle quitte l’école à l’âge de 12 ans pour rejoindre le Kiyi M’Bock de Werewere Liking Gnépo où elle apprend le théâtre, la danse, la musique et le chant. Formée aux arts de la scène au seinde la Compagnie Kiyi M’Bock, Dobet Gnahoré y rencontre en 1996 Colin Laroche de Féline, guitariste français venu s’imprégner des musiques panafricaines avec qui elle compose ses premières chansons. Et depuis près de quinze ans, Dobet Gnahoré vend la musique ivoirienne à travers le monde.
Issoudine Yousself