Diaspora Pdci 2020:  » j’ai rencontré et discuté avec Gbagbo à Bruxelles… palabre Pdci-Fpi est fini>> affirme Guikahoué

0
340

Diaspora Pdci 2020 : «   j’ai rencontré  et discuté avec Gbagbo à Bruxelles  … et palabre Fpi –Pdci est fini » affirme  Guikahoué

Affectueusement appelé par ses partisans le général courage, le  professeur Maurice KAKOU Guikahoué notamment secrétaire exécutif  du PDCI à en ce 11 mai 2019 au carrefour jeunesse de Grand Bassam à l’occasion de la cérémonie de célébration de l’anniversaire du président Henry Konan Bédié, organiser  par la diaspora a ébloui la population Bassamoise  et fustigé les adversaires politiques.

En effet,  prenant la parole au nom du président Henry Konan Bédié célébré en ce jour , le  secrétaire exécutif du PDCI RDA n’a pas manqué de saluer les initiateurs de cette cérémonie. Cependant , il  profite de cette opportunité pour dire  aux militants et aux organisateurs  que désormais   ces genres de regroupement seront à-partir de maintenant assortis des cérémonies d’immatriculations de militants dans le but de permettre à tous de pouvoir brandir leurs cartes pendant les cérémonies. Et aussi pour connaître les vrais militants.

Parlant des vrais militants, le secrétaire du PDCI RDA a bien voulu se rassurer d’un fait.

Le faisant il a procédé par des questionnements.

<< Vos pagnes PDCI RDA que vous portez, on vous a donné gratuitement à même temps que l’argent pour la couture ?>>

<< Les cars ont-ils été mis à votre disposition pour venir participer à cette cérémonie?>>

<< On vous a t-‘il distribué des sacs de riz pour que vous veniez à cette cérémonie?>>

Il faut dire à chacune des questions la population Bassamoise en chœur répondais <<Non>>.

C’est-ça le vrai militant ! a t-‘il dit.

Pour lui le militant à qui on achète le sac de riz , à qui on paye le transport et même à qui on donne un pagne et le coudre pour lui, est semblable à une femme qui  dit à son mari je croyais que tu m’aimais   or tu m’aimais pour mon argent .

Et une fois l’argent fini, l’amour aussi fini.

Pour lui certains sont partis au Rhdp pour de l’argent et comme l’argent n’y est plus, alors ils veulent quitter ce parti car l’argent n’y est plus.

S’adressant aux militants de la diaspora ,il leur demande de s’armer de courage car  le PDCI RDA à des places à occuper

.pour ce faire il a cité le groupe zouglou bénédiction en ces termes:  << quand quelqu’un laisse quelqu’un prend>>. Chose pour leur dire nombreux sont partis de leurs postes, alors le PDCI RDA veut compter désormais sur la nouvelle génération pour assurer la relève.

En ce qui concerne les élections présidentielles 2020 Guikahoué répond aux personnes qui pensent que 2020 est déjà un acquis pour eux : <<même si c’est verrouillé ou même bloqué , on va déverrouiller et débloquer en 2020>>.Car en 2020 le PDCI RDA reprendra le pouvoir.

Parlant de la visite de la délégation du  PDCI RDA à Bruxelles pour croiser le Président Gbagbo,le professeur Maurice KAKOU DJIKAHUE chef de la délégation pour la circonstance a rassuré les uns et les autres au sujet de la relation FPI et le PDCI RDA<< j’ai salué Gbagbo , on a discuté ,on a parlé , sachez que le PDCI RDA et le FPI c ‘est la réconciliation désormais>>.

Après cette phrase parlant de la réconciliation entre le FPI et le PDCI RDA, la foule comme si c’était une parole d’évangile a insisté que le général courage la reprenne.

Pour lui, comme toujours le président Bédié en homme de paix a favorisé cette visite pour aboutir à

Une réconciliation entre les deux partis.

Quant au président de la diaspora 2020, comprenant plus de 15 pays, Félix Aubin Amani a  salué le courage des Bassamois face aux assauts des adversaires lors des élections municipales passées.

Pour cette diaspora PDCI RDA l’année 2020 est non négociable. Chose pour dire Que le PDCI RDA ne devrait pas renoncer à sa reconquête du pouvoir en cette année.

Dans cette volonté il octroie 300 cartes de militants PDCI aux personnes qui veulent y adhérer.

Car pour eux il faut une diaspora forte pour un PDCI fort.

Marraine de cette cérémonie Linda Diplo a demandé à la diaspora de continuer à sensibiliser et à mobiliser les uns et les autres .

Pour que les jours d’élections que nombreux puissent aller accomplir leur devoir citoyen. Et en même temps savoir sécuriser leurs voix après leur vote.

Pour elle ces élections municipales passées ont été une expérience pour tous. Pour renchérir elle ajoute qu’à Bassam le candidat élu est bien GEORGES PHILIPPE EZALEY candidat PDCI RDA.

Alors pour éviter de telle injustice il faut falloir apprendre à sécuriser les voix prochainement.

Tsé Parfait