Coup de tonnerre: Des éléments des Forces spéciales encagoules tentent de libérer l’assassin du gendarme à la Préfecture de police d’Abidjan

0
88

Selon des sources concordantes, des éléments des Forces spéciales encagoulés pour la plupart ont fait une descente musclée abord de leur véhicule au sein de la Préfecture de Police d’Abidjan sise à Abobo. Ils étaient une dizaine au total, venus libérer un jeune homme en garde à vue dans les locaux de la Préfecture de Police. Après vérification, ce dernier serait l’un des petits frères de leurs collègues qui fait partie du groupe des  »Gnambro » (chargeur de véhicules à la gare) arrêtés pour avoir tué un gendarme à la gare de « woro-woro à Yopougon Saint André.

Les policiers opposent un refus catégorique. S’en suit une violente altercation. Les éléments de Forces spéciales appellent du renfort face à la témérité des policiers. Ce renfort ne viendra pas. Les éléments des forces qui font la fierté du pouvoir d’Abidjan et du président du RHDP, Alassane Ouattara sont désarmés et faits prisonniers.

Il est a signalé que la traque des Gnambros lancée par le Préfet d\’Abidjan a atteint son point cumulant ce mercredi 19 septembre avec un affrontement évité inextremiste entre des éléments de Forces spéciales du président du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) de Alassane Ouattara et des éléments de la police nationale à la Préfecture de Police d\’Abidjan sise à Abobo.

Précisons qu’au moment nous mettons sous presse, ils étaient encore détenus à la Préfecture de police.

Source : ivoirebusiness.net