Côte d’Ivoire mesure de prévention : contre le coronavirus, des révoltes déjà à INJS.

0
91

Depuis le 10 mars 2020 dernier où le premier cas de coronavirus a été déclaré en Côte d’Ivoire sur un sujet ivoirien de 45 en Provence de l’Italie, les autorités compétentes ont pris des mesures pour éviter d’autres cas de contamination au sein de la population ivoirienne du covid-19.

Ainsi le lundi 16 mars 2020 après réunion du conseil national de sécurité sous la présidence du président Alassane Ouattara  il a été décidé 13 mesures de préventions. Dont la plus importante reste la fermeture des établissements scolaires et estudiantins.

En autres le ministère de la santé et de l’hygiène publique avait annoncé que tous les voyageurs provenant d’un pays où il y a plus de 100 Cas du covid-19, ces personnes seront mises directement en quarantaine.

Malheureusement cette décision ne semble pas concerner tous les voyageurs.

Car pendant que d’autres personnes sont contraintes de se soumettre à cette loi, d’autres par compte dont exemptés.

Ici on parle de deux poids deux mesures!

Car à l’INJS, là où la mise en quarantaine devrait se faire d’autres voyageurs refusent carrément d’obéir à cette norme. Et cela sous le regard impuissant des médecins.

Il semblerait qu’un ministre de l’actuel gouvernement ivoirien à refuser de se soumettre et même d’autres noms de la musique ivoirienne et du sport se disent exemptés de cette décision.

Choses qui ne restent pas sans conséquence. Car certaines personnes mises en quarantaine veulent eux aussi quitter l’INJS pour rentrer en famille.

Pour réparer cette injustice, l’État décide de libérer toutes les personnes qui étaient mises en quarantaine pour un suivi depuis leurs lieux d’habitations.

Une question nous intrigue, comment se fera ce suivi ?

Pauvre Côte d’Ivoire, la loi semble concerner les plus pauvres.

Tsé Parfait.