Côte d’Ivoire (élections municipales 2018) : un homme égorgé des urnes en fumée et un faux agent de la CEI lynche

0
932

Côte d’Ivoire(élections municipales 2018): un homme égorgé , des urnes en fumée et un faux agent de la CEI lynche
Lakota : Des Unes en fumée. 1 mort à l’école primaire publique Louis Zéga, plusieurs blessés dont une femme poignardée, de nombreux bureaux de vote saccagés.
Abobo : à l’EPP Agbekoi, une centaine de bulletins de vote déjà signés découverts sur un seul individu. Koumassi : Un faux agent de la CEI échappe à un lynchage à l’école Mondon Coulibaly. Bonoua : Des urnes cassées
Plateau : Des jeunes d’Abobo Casse, de Yopougon Kouté et d’Abobodoumé venus voter par Gbaka et voie lagunaire
Plateau : Dans le QG d’un candidat, des jeunes gens se mettent en rang pour encaisser 5000f et aller voter Yopougon : Des représentants d’un candidat interdits d’avoir accès à certains bureaux de votes.
Quelques échauffourées à Vavoua , à Koumassi et Grand-Bassam Des tablettes et machine à voter en panne Affluence passable dans l’ensemble
Les grands commandements ont effectué une patrouille aéroportée autour d’Abidjan
En Côte d’Ivoire : Youssouf bakayoko change les règles du jeu pendant le match : signatures en lieu et place de stickers, marqueurs qui s’efface très facilement en lieu et place d’encre indélébile. Samedi jour de vote en lieu et place de dimanche…. « Les stickers revenant assez chers à l’Etat, ils ont préféré cette méthode », selon une source proche de la CEI.
Dans certaines localités, ça ressemblait à élection de chefs de classe du lycée.
Le problème des votes en Côte d’ Ivoire, ce n’est pas les élections mais les résultats.
Source : nenssemon sercom