Coopération des médiateurs en Afrique La Cote d’Ivoire et le Burkina Faso signent un mémorandum

0
198

Coopération des médiateurs en Afrique
La Cote d’Ivoire et le Burkina Faso signent un mémorandum
Echanges d’expérience entre la Cote d’Ivoire et du Burkina Faso
Avant son transfert effectif à Yamoussoukro, capitale politique, le médiateur de la République de Côte d’Ivoire, Adama Toungara, a signé un mémorandum avec son homologue du Faso, Saran Sérémé Sère, ce vendredi 3 août 2018, au Plateau. Ce, dans le cadre du 7e Traité d’accord et de coopération (Tac) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, tenu les 23 et 24 juillet à Yamoussoukro. Trois axes majeurs se dégagent de ce mémorandum à savoir : le renforcement dans la gestion des conflits et l’échange d’expérience. Pour l’ex ministre du pétrole, cette signature revêt une importance capitale au vu de l’élargissement de son champ de compétence qui s’agrandit à la médiation internationale. « Nos institutions ont en charge les litiges entre le citoyen et l’Etat. Nous devrions défendre les citoyens qui sont dans leur droit. Le chef de l’Etat ajouté la médiation internationale au compte de la Médiature. Cette signature intervient dans le cadre du Traité d’accord et de coopération entre nos deux Etats, qui ne fait que raffermir d’avantage nos liens de fraternités. Elle entend renforcer nos liens séculaires et plus dans le partage de connaissance en la matière » a dit Adama Toungara, qui s’engage à faire connaitre son institution à toute la Côte d’Ivoire, depuis Yamoussoukro. Son homologue du Burkina Faso, se réjouit de cet accord. Elle entend jouer pleinement sa partition à la réussite de ce projet, pour elle, l’enjeu est de taille, eu égard à l’importance du nombre de ressortissants, qui cohabitent en harmonie dans ces deux pays. Mme Sara Sérémé Sère, Médiateur du Faso « Nous venons de signé un contrat entre les deux institutions, et nous allons veiller à sa mise en œuvre effective. Déjà que nous avons des liens séculaires depuis des siècles, nous allons œuvrer à renforcer notre intégration, notre partage d’expérience, défendre les droits de nos citoyens, parfaire la cohésion sociale entre nos deux peuples et en notre sein » a déclaré l’ex présidente de parti politique. Ce mémorandum a une durée de 3 ans renouvelable. Après un échange de présents, la Médiatrice du Faso a adressé une invitation à son homologue ivoirien pour une visite dans pays fin septembre 2018.
SERGE AMANY