Clôture du Mois du livre de Jacqueville : 125 élèves récompensés

0
31

La place Djiragbou a connu une ambiance bonne enfant, en présence des responsables de l’éducation nationale, de l’Ong N’Klo Bakan et ses partenaires.

Pour une première édition, Géneviève Dagry, présidente de l’Ong N’Klo Bakan, peut se féliciter du succès du mois du livre qu’elle a initié à Jacqueville en vue de faire la promotion de la lecture et du livre. Le 16 juin, à la place Djiragbou, s’est tenue la cérémonie de clôture de cette activité littéraire qui a pour objectif premier d’inciter les élèves du primaire et du secondaire à la lecture. A l’occasion de ce mois du livre, un concours (Coloriage (Maternelle), lecture, dissertation, mots fléchés, scrabble, orthographe et mathématique pour les autres niveaux scolaires), qui a enregistré 2500 candidats, a été organisé au niveau de la maternelle jusqu’à la Terminale. La cérémonie de clôture de ce 15 juin était donc l’occasion de récompenser les 125 lauréats ayant obtenu 12 de moyenne et plus. Yao Bi Soupé, inspecteur de l’enseignement préscolaire et primaire de Jacqueville, représentant le Préfet du département, Aka Bassi Philipe, 4e adjoint au maire de Jacqueville, Stéphane Ohouo de la DREN 1 d’Abidjan, Koba Marcel de la DREN de Dabou, tous, à tour de rôle, sont passés au pupitre pour féliciter l’Ong N’Klo Bakan et ses partenaires. Leurs discours sont allés dans le sens de la promotion de la lecture à l’endroit des enseignants, des parents et des élèves. Toute chose qu’avait déjà révélée Kajeem, vice-président de N’Klo Bakan, dans son discours de bienvenue. « l’Ong N’Klo Bakan dont le credo se résume en trois mots essentiels : Amour, Education, Santé, avec la complicité de ses partenaires, se félicite que des activités autour du livre suscitent autant d’engouement. C’est le gage d’un avenir radieux car, c’est avec le livre qu’un avenir certain se construit. Demain c’est donc déjà aujourd’hui. A ceux que nous aimons, nous donnons le meilleur de ce que nous avons. Et, le plus beau cadeau à faire un enfant, c’est de lui donner une bonne éducation, l’accès à l’instruction et s’assurer qu’il soit en bonne santé. C’est au nom de ces principes que les mots Amour, Education et Santé, sont les maitres-mots qui guident toutes les actions de N’Klo Bakan », a indiqué l’artiste-auteur, vice-président de l’Ong N’Klo Bakan (J’aime les enfants). Représentant Kandia Camara, ministre de l’Éducation nationale et de l’enseignement technique, Brou Lydie, responsable du service de la promotion de la lecture et des bibliothèques scolaires dudit ministère, a, pour sa part, exprimé les encouragements de Kandia Camara et assuré l’Ong du soutien de son mandant pour la suite de ses activités. « Nos enfants ne savent pas lire. Cette assertion malheureuse résulte des statistiques publiées sur l’éducation en Côte d’Ivoire par la Banque mondiale. Cette étude a démontré, il y a quatre ans, que 88% de nos enfants ne savent pas lire. Cette activité de l’Ong N’Klo Bakan, qui a pour objectif d’amener les enfants à s’intéresser à la lecture, entre pleinement dans la droite ligne de notre mission. C’est pourquoi, nous tenons à féliciter l’Ong et ses partenaires et aussi vous rassurer de notre engagement à vos côtés », a-t-elle indiqué avant de faire un don de quatre cartons de livres à l’Ong et d’annoncer la construction très prochaine, par le ministère, d’une bibliothèque au sein d’une école primaire à Jacqueville.

SERGES N’GUESSANT