Béoumi: Le RIDDEF forme les femmes à être plus efficace pour la défense de leur droit et celui des enfants

0
67

Dans le cadre de son « projet PACSLIF », le Réseau Ivoirien pour la ( RIDDEF) a organisé un atelier de renforcement des capacités à l’intention de 20 femmes Ambassadrices pour la paix et les droits des femmes, le mardi 29 octobre 2019 dernier à Béoumi.
Se sont 20 femmes provenant de 10 organisations, associations et coopératives du département de Beoumi, localité située au centre de la côte d’Ivoire , qui a subi plusieurs violences à répétition.
Selon la Présidente du RIDDEF, Mme Ayemou Chantal, l’object de cet atelier de formation est de ‹‹ renforcer les capacités de ces 20 femmes en matière de connaissance de leurs droits, des techniques de plaidoyer, et des techniques de prévention et de règlement des conflits qui seront des ambassadrices de la paix ››.
‹‹ Le choix de cette localité n’est pas fortuite, au regard des derniers affrontements dont le bilan actualisé de cette crise, fait état de plusieurs villages incendiés, d’importants dégâts matériels, 16 personnes décédées, 108 blessées, plus de 300 personnes déplacées dont majoritairement des femmes. Ces déplacés, composés à 80% de femmes, ont tout abandonné pour échapper aux violences perpétrées contre elles››, a rappelé la Présidente du RIDDEF.
Pour Mme Ayemou ,en général les femmes paient le plus lourd tribut des crises et des conflits, et n’étant pas associées dans les médiations, alors que leur position sociale et leur qualité naturelles en la matière sont indéniables.
C’est pourquoi selon elle, ‹‹ Il est nécessaire et urgent de les impliquer, de les mettre au-devant de la scène pour prévenir plus efficacement une reprise imminente et plus grave des hostilités dans la zone avec son cortège de violations massives des droits des femmes, et ce dans un contexte très tendu des échéances électorales de 2020››.
Patrick Kouamien