Bamba Cheick Daniel : le taekwondo ivoirien est devenu un label international à entretenir et à préserver.

0
182

Débutant sa tournée nationale d’information et de sensibilisation sur les nouvelles orientations qu’il compte donner au taekwondo ivoirien, et ce en prélude à la prochaine assemblée générale, le président de la fédération ivoirienne de taekwondo (FITKD), le ministre Bamba Cheick Daniel a rencontré, le mercredi 20 février dernier, les clubs de la région du Sud Comoé. S’adressant à son auditoire Bamba Cheick Daniel à rappeler le bon niveau du taekwondo ivoirien. Il a aussi fait remarquer la vulgarisation de la discipline de plus en plus en côte d’ivoire depuis les prouesses olympique. Des prouesses et une vision du président qui ont favorisées une collaboration étroite avec la république de la Corée soldée par le financement du centre sportif et culturel de la coopération ivoiro-coréenne.
Ce joyau architectural, qui fera office de siège de la fédération et qui sera livré en décembre 2019, est composé d’une grande salles omnisports de 1500 à 2000 place pouvant accueillir jusqu’à 8 tapis de combat, des bureaux et une salle multimédia. Fort des nombreux défis qui attendent le taekwendo ivoirien, le président a exhorté l’ensemble des ligues et des clubs du Sud Comoé à se professionnaliser en ouvrant chacun un compte bancaire relié à la fédération. Il également invité les clubs de la région du sud comoé à faire des propositions de clé de répartition de leurs inscriptions dans l’optique d’aider, non seulement, à entretenir le nouveau siège, mais aussi à soutenir les activités de la fédération. Car selon lui « le taekwendo ivoirien est devenu aujourd’hui un label international à entretenir et à préserver et cela passe par l’implication des clubs et des ligues»
La rencontre s’est terminée par un échange au cours duquel les représentants des clubs du Sud Comoé ont à l’unanimité félicité le président Bamba Cheick Daniel pour sa grande vision et son dynamisme à la tête de la fédération tout en posant quelques préoccupations. Des préoccupations à t’il dit dont certaines seront traitées lors de la prochaine assemblée générale.
Aristide Gnion