Grand-Bassam /Recasement des populations : Nanan Jonas Konney , offre 10 hectares de terre aux 600 familles du village de Modeste menacées de déguerpissement

0
176

le mercredi 27 janvier dernier, les 600 familles du village  de Modeste,  situé à quelques encablures de la ville touristique de Grand-Bassam, se sont retrouvées  sur leur nouveau site de recasement.

 Profitant de la visite du site  la population  dudit village a par la voix de  Bernard Ada, président du comité de gestion, fait une déclaration.

Dans son adresse, le président a fait la genèse  de la procédure d’acquisition  des dix (10) hectares destiné au recasement des populations menacées.

Selon lui  le site actuel de recasement du village s’inscrit dans  le cadre du projet cité lagunaire. «  Nanan Jonas Konney s’est donné corps et âme pour l’obtention de cet espace prévu pour notre recasement dans les temps à venir. Chaque habitant identifié rentrera en possession de son lot », a-t-il indiqué

A cette occasion le président du comité de gestion  a sollicité l’aide des autorités pour la viabilisation du site afin de bénéficier des infrastructures de base entre autres dispensaire, marché et école.

 Bernard Ada, dans la chute  de sa déclaration a dénoncé, les frustrations, les manipulations, la vente illicite des terres orchestré par l’ex-chef de Modeste Ahoua Konin Simon.

Selon lui, Ahoua Simon n’a jamais remis un centime ni un terrain  aux populations du village de Modeste qui avant la construction des logements sociaux devaient bénéficier des dommages et intérêts et de recasement.

Poursuivant ses propos et répondant aux interrogations des hommes de médias, le président Bernard Ada a avancé que l’ex-chef est vomis par les populations de Modeste.  Et a causé trop de tort aux villageois.

 Contrairement aux rumeurs, les populations de jour en jour confirment leur attachement au chef Nanan Jonas Konney. «  Il est celui qui œuvre pour le bien-être des habitants de Modeste. « Au vu des nombreuses actions menées par ce jeune fils de la famille Konin, nous, populations de ce village, nous reconnaissons en la personne de Konney Janos », a-t-il souligné avant de demander aux autorités d’avoir une oreille attentive à la voix des populations. Il a été soutenu dans ses propos par Kouamé Elisabeth et Moussa Coulibaly qui ont parlé respectivement aux noms des femmes et des chefs de communautés du village cosmopolite.

Carlos. Alléluia

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here