Présidentielle octobre 2020 : la tension serait vive dans plusieurs localités ivoiriennes

0
69

A douze jours des élections présidentielles la tension serait vive dans plusieurs localités ivoiriennes. En effet, suite à l’appel à la désobéissance civile lancé par l’opposition ivoirienne, leurs partisans auraient dressé des barrages ce lundi 19 octobre 2020 dans plusieurs localités.
Dans le centre du pays à M’Bahiakro des jeunes proches de l’opposition et ceux du pouvoir se sont livrés à une bataille « féroce » à coups de pierres et de gourdins.
A Tiébissou précisément dans la localité de Kpèbo à Bangolo et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays des individus se réclamant de l’opposition ont détruit le matériel et plusieurs sièges de la commission électorale indépendante.
Situation similaire à Bonoua ce jour, où la désobéissance civile se transforme en manifestation, au moment où nous publions si, hormis quelques petits points noirs localisés, le calme plat plane sur l’ensemble du Pays.
Pour certains responsables du parti au pouvoir ces actes de vandalisme font suite à l’appel à la désobéissance civile lancée par l’opposition ivoirienne qui vise à empêcher par tous les moyens légaux la tenue du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020.
Ainsi pour cette journée de la désobéissance civile l’on dénombrerait à cette heure des blessés graves et de destruction des biens matériels dans les deux camps opposés à noter un mort à bonoua.
Emmanuel Oké
.