Championnat national de Karaté (enfants): l’ex-président du Nigéria, Goodluck Jontahan, invité-surprise

0
982
les karatékas Ivoirien et l'ex-président du Nigéria au palais des sports d'Abidjan Treichville

L’ancien Président du Nigeria, Goodluck Jonathan, a rehaussé par sa présence le championnat national de karaté réservé aux enfants de 4 à 13 ans, samedi dernier, à la salle polyvalente du Parc des sports de Treichville.

le président Good Luck Jonathan au milieu des enfants

Fan du karaté, l’ancien Chef d’Etat du Nigéria Goodluck Jonahan a assisté au championnat national de karaté des enfants. Il était l’invité du parrain Mamadi Diané, homme d’affaires et ancien conseiller spécial du Président Alassane Ouattara. Une compétition âprement disputé et remporté par le club La voix du samouraï de Cocody avec 18 médailles dont (3 médailles d’or, 3 d’argent et 12 de bronze).

Au menu du championnat qui a réuni plus de 500 athlètes issus d’une cinquantaine de clubs, les épreuves de kata (démonstration) et de kumité (combat). Les enfants ont tenu en haleine le nombreux public qui a fait le déplacement. Notamment avec Touré Walamignan Is’haq, Yapi Bernadin, Ossey Ahouty Prince (La voix du samouraï) et Traoré Imane Marie (Kikai Frat Mat). Ils laissent entrevoir beaucoup d’espoir pour le karaté ivoirien qui fait de la formation l’une de ses priorités.

Selon Me Fanny Aboubacar, président de la Fédération ivoirienne de karaté et disciplines associés (Fikda).
« Rien ne peut réussir sans une bonne formation. La formation, c’est au niveau de la base. La base chez nous, ce sont les enfants, donc nous les organisons. En combat (kumité), ils n’ont rien à envier aux grands. On les met dans le bain pour qu’ils soient aguerris et deviennent les meilleurs demain », a-t-il précisé
président du comité d’organisation, Me Daouda Coulibaly,, lui, tire entièrement satisfaction de l’engouement qu’a suscité la compétition et plaide pour une plus grande participation des clubs de l’intérieur. « Chaque année, il y a de l’engouement et nous voulons motiver davantage les clubs de l’intérieur », a-t-il souligné.
Izoudine Youssef

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here